C’est un rêve de petite fille qui se réalise enfin...

Chausser les patins à La Fourche

Arrivée de Bordeaux en août dernier, je n’avais qu’une hâte : chausser mes patins et parcourir une rivière gelée. Mission accomplie grâce à La Fourche et son Arctic Glacier Winter Park.

La première fois que j’ai testé la glace, c’était avec un ami sur le sentier partant de la canopée, et qui fait le tour du marché de La Fourche. Les rivières n’étaient pas encore gelées, donc impraticables. C’était néanmoins une façon originale de découvrir les alentours et le parc avoisinant, jusqu’aux lettres lumineuses de Winnipeg où les patineurs aiment se prendre en photo. Pour les moins rassurés, le sentier à pied suit le même chemin.

Chemin transformé

Guirlandes lumineuses à La Fourche

Le parcours nous fait passer sur un pont, surplombé par une majestueuse peinture, offrant aux patineurs une vue imprenable sur la ville et la rivière.

Quand le crépuscule s’annonce, le chemin se transforme en traversée romantique : des guirlandes lumineuses accompagnent les promeneurs et créent une ambiance chaleureuse.

L’Arctic Glacier Winter Park offre une multitude de plaisirs d’hiver au cœur de la capitale manitobaine : glissades, patinage, promenades, activités pour enfants les dimanches, et sans oublier le famieux Crokicurl pour les amateurs de curling !

Baptême de glace

Les patins sur la glace à La Fourche

La seconde fois que j’ai testé la glace, les rivières avaient enfin gelé et j’étais curieuse de découvrir ce que Winnipeg avait à apporter. Ma paire de patins – toujours accessibles dans le coffre de ma voiture en cas d’envie soudaine de balade – ont eu droit à leur baptême de glace naturelle sur le Sentier Red River Mutual. De La Fourche, où chacun se presse pour louer et affûter ses patins, j’ai retrouvé le passage « patins-friendly » qui permet de rejoindre la rive en contre-bas sans tomber. Solidement accrochée à la rampe des escaliers, je descends avec prudence en admirant les alentours. Le Festival du Voyageur est en préparation, des sculptures de neige ornent déjà le début du parcours.

Arrivée en bas, il était temps de faire un choix. Vais-je à droite, à l’ombre des ponts, admirer la ville? Irais-je plutôt à gauche, pour perdre mon regard vers une infinie étendue immaculée? Ou en face, à m’essayer au sport national : le hockey? Peu importe le choix, l’espace permet de faire beaucoup de choses. Il y a en d’ailleurs des chaises chaussées de skis pour aider à se mouvoir, et même emporter quelqu’un avec nous!

Scènes inspirantes

Des petites huttes sur les flancs de la rivière - warming huts

Des scènes inspirantes se proposent à mon regard. Des familles, des amis, des promeneurs avec leurs chiens… Tout le monde semble se retrouver sur la glace. Des petites huttes sont disposées sur les flancs de la rivière pour se reposer, ou lasser une chaussure qui menaçait de se faire la belle. Un grand espace de hockey est mis à disposition pour les amateurs de tout âge, avec des bancs pour admirer les graines de champion. Un chemin suit la patinoire sur toute sa longueur, pour ceux qui sont plus à l’aise sur leurs pieds.

La Fourche nous offre une belle occasion de se promener, de faire du sport et de s’amuser durant l’hiver. C’est idéal quand on cherche à s’aérer l’esprit sans avoir à aller trop loin.

La fin du sentier à La Fourche

Une chose est sûre, mes patins sont toujours rangés dans mon coffre et attendent avec assurance et fougue la prochaine excursion gelée!