Header photo by Sarah McCulloch

Pour quelqu’un de l’extérieur, les mots goog, meat shoulder ou booter pourraient être du vrai charabia. Mais pour un Manitobain, ces mots correspondent à quelque chose de réel. L’anglais et le français sont des langues parlées à la grandeur du Canada, mais chaque région possède un vocabulaire qui lui est propre et que seuls les natifs de l’endroit peuvent comprendre. Voici une liste d’expressions du cru que seul un Manitobain (ou un résident d’une autre région des Prairies) pourra comprendre.

Bon appétit!

Fat boy – burger de bœuf composé d’une boulette maison recouverte de sauce chili. On y ajoute généralement les assaisonnements suivants : de la laitue déchiquetée, un cornichon à l’aneth (tranché sur la longueur) et un mélange mayo-moutarde. Les fat boys figurent au menu de tous les drive-in emblématiques de Winnipeg : VJ’s, Mrs. Mike’s, Dairi Whip, St. James Burger, The White Top, Red Top, George’s... et bien d’autres.

Sauce au miel et à l’anethcondiment opaque et gluant, composé de mayo, de miel et d’aneth, et généralement servi comme trempette avec des doigts de poulet. Cette sauce secrète n’est pas très connue à l’extérieur de notre province.

Jambuster ce qui est connu comme un beigne fourré à la confiture ailleurs en Amérique du Nord.

Goog –épais lait frappé aux bleuets recouvert de crème glacée, d’une sauce au chocolat chaude, de tranches de banane et de crème fouettée. Ce légendaire dessert à la crème glacée n’est vendu qu’au Bridge Drive In (affectueusement appelé BDI par les locaux), un kiosque saisonnier qui rappelle le bon vieux temps planté le long de la rivière Rouge sur l’avenue Jubilee, à Winnipeg.

Schmoo – tourte ayant la texture d’un gâteau des anges ou d’un gâteau éponge, recouverte de crème fouettée, de caramel et de pacanes. Le schmoo est aujourd’hui un dessert populaire dans l’ensemble du Canada, mais la légende veut qu’il ait été créé à Winnipeg par une mère à l’occasion de la Bar Mitzvah de son fils.

Dainties –  assortiment de petites bouchés maison présentées sur une assiette de service et que l’on peut manger avec les doigts. Certains les appellent squares (carrés), mais les Manitobains préfèrent le mot dainties parce qu’il est plus agréable à l’oreille.

Passe-temps favoris

Spongee –sport d’hiver culte exclusivement pratiqué à Winnipeg par des milliers de joueurs appartenant à des douzaines de ligues dans tous les quartiers de la ville. Inventé dans les années 1960 sur les patinoires communautaires extérieures, le spongee est similaire au hockey sur glace, mais au lieu d’être chaussés de patins, les joueurs portent des chaussures à semelles molles semblables à celles portées pour jouer au balon-balai. La rondelle est fabriquée dans une matière spongieuse (d’où le nom).

Soirée sociale – fête organisée pour ramasser des fonds pour un mariage, une équipe sportive ou un groupe communautaire et qui se déroule souvent dans une salle communautaire. Le déroulement de cette fête typique du Manitoba est le suivant : les invités dansent au son de Love Shack ou de Mony Mony, calent une bonne bière Labbatt, participent à un encan silencieux pour gagner un barbecue ou un frigo à vin et terminent par un late lunch composé d’amuse-gueule, comme des cubes de fromage cheddar et des sandwiches au pain de seigle.

Meat shoulder plaisanterie populaire durant une soirée sociale (voir la définition ci-dessus) où un plaisantin pose discrètement une tranche de viande à sandwich (piquée dans une assiette du late lunch) sur l’épaule d’une victime qui ne se doute de rien. Le but est de ne pas se faire attraper et de voir combien de temps la victime paradera sur la piste de danse ainsi affublée avant de s’apercevoir ou d’être informée de la supercherie. Aussi appelée salami shoulder.

Crokicurl croisement entre le curling et le jeu de société crokinole. Les joueurs s’affrontent sur une patinoire en forme de quadrant, en faisant glisser de fausses pierres de curling vers la cible au milieu pour accumuler le plus de points. Les patinoires de crokicurl sont de plus en plus populaires partout au Canada, mais les Manitobains sont fiers d’être ceux qui ont lancé ce jeu à la Fourche, à Winnipeg, en 2017.

Booter  a lieu au printemps quand les Manitobains (surtout des jeunes) pataugent dans des flaques d’eau, des rigoles et de la neige fondue et se retrouvent les bottes pleines d’eau. Pour certains Manitobains, cela consiste aussi à remplir ses bottes de neige en hiver. Dans les autres régions du Canada, on parle de soaker.

C’est culturel

Mascara du Manitoba– frimas qui se forme sur les cils quand l’haleine chaude et la chaleur du corps se mélangent aux températures glaciales froides. Ce phénomène se produit surtout quand les températures tombent sous les 30 degrés et chez les personnes qui font la navette entre leur lieu de travail et leur résidence ou qui participent à des activités récréatives à l’extérieur.

Floodway – aussi appelé le Duff’s Ditch. Canal de dérivation géant creusé à l’est de Winnipeg pour détourner les crues de la tumultueuse rivière Rouge à la fonte des neiges, au printemps.

Winnipeg whiteout  lorsque des hordes d’amateurs des Jets de Winnipeg portent du blanc (un simple t-shirt ou un costume rigolo) et convergent vers les rues du centre-ville de Winnipeg ou la place Bell MTS pour soutenir leur équipe de hockey pendant les éliminatoires de la LNH.

Perimeteritus – nom d’une « maladie » dérivé du mot Périmètre, cette route qui encercle la ville de Winnipeg. Cette « maladie » empêche de nombreux banlieusards d’aller manifester leur intérêt pour les attraits et les expériences de la vie rurale à l’extérieur de la région de la capitale. Voyage Manitoba se fait un point d’honneur de contribuer au traitement du Perimeteritus.

Si vous connaissez d’autres expressions typiques du Manitoba, veuillez nous les signaler ci-dessous.