Il faut de bons yeux pour trouver sur une carte la petite communauté du lac Metigoshe située en pleine nature dans la région de Turtle Mountains, au sud-ouest du Manitoba.

Ce lac d’eau douce chevauche la frontière entre le Manitoba et le Dakota du Nord, la plus grande partie se trouvant du côté des États-Unis. Si vous faites une recherche sur Google, vous avez de bonnes chances de trouver des sites américains portant sur un populaire parc près de Bottineau. Pour ajouter à la confusion, les Canadiens prononcent Met-i-GOSH, alors que nos voisins américains disent Met-i-GO-SHEE. (Il y a un débat légendaire pour déterminer la bonne prononciation dans ce coin de pays).

Curieuse d’en savoir plus, j’ai décidé de quitter Winnipeg pour aller passer la fin de semaine en famille dans un centre de villégiature près de Boissevain dont j’ignorais jusque-là l’existence.

Durant le trajet de 3,5 heures en voiture, on aperçoit des terres agricoles à perte de vue. Des ruisseaux, des prés et des îlots de forêts nous rappellent que la pêche, la chasse et le piégeage ont été pratiqués ici bien avant l’agriculture. Aujourd’hui, le lac Metigoshe gagne en popularité auprès des agriculteurs des prairies qui ont besoin de prendre une pause bien méritée.

Notre port d’attache pour explorer le lac Metigoshe est le centre de villégiature Turtle Mountain Resort qui a des chalets au cœur de la communauté. Les amateurs de pêche s’arrêtent pour acheter des appâts et des permis de pêche au magasin Trading Post et les gens de la région viennent pour le brunch du dimanche au Velvet Antler Café. Les nouveaux propriétaires et exploitants du centre, Chris et Carol Light, un jeune couple ayant des racines dans la région, souhaitent attirer de nouveaux visiteurs dans leur coin du Manitoba, en plus des propriétaires de chalets de la région.

Le centre de villégiature compte cinq chalets rustiques de tailles différentes. Ils n’ont pas tous le même nombre de chambres, mais sont tous ultras confortables et joliment décorés, dans un style qui s’harmonise avec la nature environnante. Les familles vont adorer ces chalets avec une cuisine bien équipée et la literie comprise. Pour vous faciliter encore plus la vie, pas besoin de passer à l’épicerie. Vous pouvez demander au magasin Trading Post de livrer à votre chalet une boîte d’aliments pour le petit déjeuner que vous pourrez préparer à votre convenance : œufs, bacon, pommes terre rissolées, pain et jus.

À la plage

L’eau fraîche et la plage de galets ne tarderont pas à attirer les enfants. La principale plage publique du lac Metigoshe se trouve à quelques pas du centre Turtle Mountain Resort. Les enfants peuvent jouer sur un quai flottant ou dans un jeu modulaire. Une deuxième plage publique se trouve un peu plus loin. Vous pouvez vous y rendre en voiture tout en vous exclamant devant les résidences en bordure du lac. Peu importe si les enfants se baignent à cette plage ou non, ils auront du plaisir à regarder le va-et-vient continu des pontons et des motomarines. Nous nous sommes amusés à l’idée que nous pouvions techniquement entrer dans un autre pays en avançant de 10 pieds dans le lac.

Manger, jouer, explorer, puis recommencer

L’air frais creuse l’appétit et le Velvet Antler Café adjacent au magasin Trading Post est trop parfait pour ne pas en profiter. Le propriétaire, Chris Light, est un homme complet : fier Métis, grand amateur de plein air, nouveau papa et chef cuisinier.

Le Velvet Antler Café a facilement le menu le plus alléchant de la région de Turtle Mountains. Les gens font des kilomètres pour venir déguster de juteux hamburgers et des croustilles maison cuites à la marmite. Une rareté sur les menus du Manitoba rural, la banique joue un rôle de soutien dans plusieurs plats, les œufs bénédictins se démarquant particulièrement.

Le décor est simple, mais chaleureux. On peut y voir une collection d’antiquités : bois d’un jeune cerf, dessin encadré d’un tipi et sculpture en bois d’un chef des Premières Nations. L’esprit autochtone est présent dans l’ensemble du centre Turtle Mountain Resort et la grande hospitalité du couple Light en est un autre symbole.    

Des animaux naturalisés

Désireux d’en savoir plus sur la culture autochtone et l’histoire naturelle de la région de Turtle Mountains, nous sommes montés en voiture et avons fait un trajet de 30 minutes pour nous rendre à Boissevain, une municipalité de quelque 1500 habitants qui est le centre commercial de la région. Les gens du coin nous ont conseillé d’amener les enfants au musée de la nature de Boissevain qui présente une quarantaine d’animaux naturalisés du Manitoba et du Canada.

Le musée de la nature a été fondé par Irvin Goodon, un homme d’affaires métis né dans la région de Turtle Mountains et qui a fait fortune dans l’industrie de la construction en bois dans l’Ouest du Canada. Le musée se trouve à l’intérieur du centre d’information touristique, un joli bâtiment en bois (à la manière de Goodon) couronné d’une impressionnante arche faite de ramures de cerfs entrelacées.

À l’intérieur du musée, les enfants ont été émerveillés en regardant de près de nombreux animaux qu’ils avaient jusque-là vus seulement sur l’écran de leur tablette. Le musée de la nature de Boissevain est beaucoup plus qu’un musée montrant des animaux inanimés, c’est une véritable classe de science. Les animaux de la forêt se trouvent dans un décor recherché de façon à représenter la dureté de la nature. La réalité vécue par les prédateurs et leurs proies est illustrée. Une exposition montre un cougar se jetant sur un cerf, une autre met en scène un bœuf musqué qui se bat contre deux loups. L’imposant bison est populaire. L’importance de la chasse au bison pour les Métis et les peuples des Premières Nations de la région est expliquée.

Creuser l’histoire culturelle

À côté de l’Irvin Goodon International Wildlife Museum, vous pouvez visiter la galerie Moncur qui présente des artéfacts provenant des gens des plaines qui ont été recueillis par un archéologue amateur de la région. Les pièces maîtresses de la collection sont des pierres sacrées offertes par l’ancien chef Sitting Eagle. Un beau manteau en fourrure de bison symbolise l’importance de la culture métisse dans la région. Une grande carte en plusieurs couches orne l’un des murs, invitant les visiteurs à la consulter pour apprendre comment les peuplements ont évolué au fil des siècles, dans le sud-ouest du Manitoba. On trouve aussi une réplique grandeur nature d’une maison métisse, en hommage à la maison d’enfance d’Irvin Goodon. Une occasion de prendre de belles photos.

Déambuler dans les rues de Boissevain

Nous avons passé le reste de l’après-midi à explorer le Boissevain d’aujourd’hui. Nous avons salué Tommy la tortue, puis nous avons acheté des sandwiches pour emporter chez Sawmill Tea & Coffee Co (une entreprise communautaire sans but lucratif gérée par Prairie Partners pour donner du travail à des personnes handicapées). Nous sommes allés manger dans l’aire de pique-nique de l’Arts Park, un jardin de fleurs et de sculptures qui rend hommage aux saisons et à la vocation agricole de la région.

Nous nous sommes promenés sur la rue South Railway et avons pris le temps d’admirer des bâtiments historiques et des murales qui font un clin d’œil aux beaux jours de Boissevain. Bien que de nombreuses municipalités des prairies semblent devenir moins populeuses en raison du vieillissement de la population, Boissevain connaît un regain de vie. Des enfants roulent à vélo dans les rues et de jeunes entrepreneurs, partis étudier ailleurs, puis revenus chez eux, se lancent en affaires pour servir leur communauté.

La boulangerie fait la fierté de Boissevain où l’on fait des beignes qui mettent l’eau à la bouche et de très jolis biscuits en forme de papillon monarque, tout comme le Busy B Drive-in, un restaurant saisonnier servant des hamburgers et de la crème glacée qui est bondé tout l’été.

Explorer la nature

Nous sommes retournés au lac Metigoshe en ayant envie d’explorer ce territoire habité depuis plus de 12 000 ans. Après l’âge glaciaire, la région de Turtle Mountains a été la première région de l’actuel Manitoba à être libre de glace et, par le fait même, à être habitée. Bien que le parc provincial de Turtle Mountain, qui se trouve à proximité, soit bien indiqué sur les cartes et bien aménagé pour la randonnée pédestre, la communauté du lac Metigoshe cartographie graduellement ces propres sentiers pour permettre aux visiteurs d’explorer en dehors des limites du parc.

Le sentier du lac Metigoshe, près du centre Turtle Mountain Resort, forme une boucle accessible de 1,5 km, idéale pour les familles. Le sentier mène à une tour d’observation qui offre une vue sur des kilomètres du côté du lac et des États-Unis. Le sentier serpente la forêt de feuillus, longe un quai flottant en milieu humide et passe sur un pont, près d’un lac peu profond. C’est une véritable classe en plein air pour les enfants d’âge scolaire.   

Le rideau tombe sur le lac Metigoshe

S’il y a une chose à retenir d’un séjour dans un chalet du centre de villégiature Turtle Mountain Resort, c’est le coucher du soleil sur l’eau. Bien que le territoire, la faune et les habitants du sud-ouest du Manitoba aient changé au fil des siècles, les couchers du soleil sont restés les mêmes.

La représentante de Voyage Manitoba a été reçue par notre partenaire Turtle Mountain Resort qui n’a pas révisé ni approuvé le présent article.