La saison du printemps est idéale pour aller observer les serpents de Narcisse. Près de 70 000 couleuvres rayées rampent en ce moment dans le Narcisse Snake Dens. Un phénomène impressionnant et unique, suscitant chez moi curiosité et peur.

Les couleuvres rayées

Narcisse

Légèrement ophiophobe, c’est comme ça que je me décrivais, avant de vivre cette expérience. Dans mon imaginaire, les serpents n’ont pas vraiment bonne réputation. Certes, il s’agit de mon signe dans l’astrologie chinoise, mais lorsqu’on m’en parle, c’est plutôt Kaa hypnotisant et enroulant Mowgli, dans le film Le Livre de la jungle, qui me vient à l’esprit.

Pas de raison de s’inquiéter ici. Les serpents ne font que maximum 90 cm et ne sont pas venimeux. On les appelle les couleuvres rayées à flanc rouge. Voilà de quoi me rassurer. Sur le sentier qui s’étale sur 3 km, des guides sont là pour aiguiller les visiteurs. Ils les informent et leur expliquent comment manipuler le serpent.

Lieu touristique incontournable

Narcisse

Situé à 100 km au nord de Winnipeg, le Narcisse Snake Dens est un lieu touristique incontournable au Manitoba. Le meilleur moment pour aller voir cet évènement unique, c’est le printemps. Jacques Bourgeois, du centre d’interprétation du marais Oak Hammock raconte : « C’est la saison des amours, le printemps. Les serpents ont passé l’hiver sous terre. On appelle d’ailleurs leur « terrier », un hibernaculum. Après 4 à 5 mois d’hibernation, ils veulent sortir et ils sentent que l’amour est dans l’air. Ils veulent s’accoupler. »

C’est pour ça que de nombreux serpents se retrouvent aux mêmes endroits, dans quatre repères disséminés sur le sentier. Selon le site du gouvernement du Manitoba, « la zone de gestion de la faune de Narcisse héberge la plus grande concentration de serpents dans le monde ».

Premier date

NarcissePour mon premier date avec ce reptile qui siffle, la guide que j’ai rencontrée a été d’un grand soutien. On a procédé étape par étape. D’abord, le premier contact. J’ai dû caresser le serpent. Au toucher, c’est plutôt doux. Ensuite, est venu le moment de le tenir seule. J’ai pu surmonter ma peur grâce à ce que la guide m’a dit. Elle s’est exclamée : « Ce sont les plus serpents les plus amicaux que tu n’aies jamais vus! »  J’ai pris mon courage à deux mains, au moins le temps d’une photo. La guide avait raison. Ce sont les plus gentils serpents que je n’ai jamais rencontrés. Ces créatures dociles n’ont pas contredit la devise Friendly Manitoba!

Les jours chauds et ensoleillés

Narcisse

Si vous n’avez pas encore eu l’occasion d’aller les voir, le nombre de serpents peut encore être assez impressionnant pendant les jours chauds et ensoleillés de ce mois de juin. Ensuite, les couleuvres partent dans les marais, là où elles donnent naissance à la prochaine génération. Elles parcourent environ 20 km en une saison. Impressionnant! Fait intéressant : les bébés sont laissés à eux-mêmes durant la première année. Ensuite, ils retrouvent par eux-mêmes le chemin du hibernaculum l’année suivante.

Vous pouvez aussi profiter une dernière fois du spectacle de ces innombrables couleuvres rassemblées dès le début de l’automne. Les reptiles reviennent alors dans leurs repères, pour hiberner, cachées dans les fissures et crevasses des roches calcaires.