Jusqu’au 17 août, le pavillon canadien-français de Folklorama bat son plein au Centre culturel franco-manitobain. C’est l’occasion de replonger dans les racines de la culture canadienne-française. Du plaisir pour les yeux, les oreilles, mais aussi les papilles!

Ça fait déjà plus d’une semaine que Folklorama étale ses nombreux pavillons à Winnipeg et tout m’impressionne : les spectacles, les mises en scène, les costumes, la nourriture... Du pavillon Caribéen au pavillon irlandais, en passant par le pavillon Métis, toutes les communautés sont représentées.

Travaillant au sein de la communauté francophone du Manitoba, je souhaitais en apprendre davantage sur les traditions et les racines des voyageurs, ces francophones arrivés de l’Est et qui se sont installés au Manitoba, apportant avec eux la langue et la culture française. Pour cela, une destination immanquable : le pavillon canadien-français au Centre culturel franco-manitobain (CCFM).

L’exposition culturelle sur les voyageurs

En arrivant au CCFM, les bénévoles sont là pour vous accueillir et vous aiguiller. Ils sont tous très sympathiques, avec une joie de vivre à toute épreuve. J’ai continué mon trajet pour me rendre au spectacle, mais avant je me suis arrêtée un peu à l’exposition culturelle sur les voyageurs. J’ai pu y admirer des objets d’époque comme des fourrures et des outils, mais aussi des femmes travaillant sur des métiers à tisser comme à la tradition. Quel travail prodigieux!

Un autre arrêt à ne pas manquer : la boutique où acheter des ceintures fléchées et de délicieux produits de l’érable, notamment des sucette et du sirop.

D’ailleurs, je me suis perdue dans la boutique… Après quelques achats (je n’ai pas pu résister!), me voici enfin dans la salle de spectacle. Les bénévoles sont toujours aussi adorables et de très bon conseil quant au choix de la nourriture et des boissons.

Au menu, vous trouverez toutes les spécialités culinaires canadiennes-françaises, comme la tourtière, les tartelettes à l’érable, les pets de sœurs et tellement d’autres choix tous plus appétissants les uns que les autres.

Et pour accompagner ce doux repas, laissez-vous tenter par un verre de caribou, une bière locale, ou un alcool au sirop d’érable. Mon coup de cœur : le caribou, une boisson traditionnelle composée de vin rouge et d’alcool fort.

Mélange de tradition

Après avoir bien mangé et bien bu, place au spectacle! L’Ensemble folklorique de la Rivière-Rouge, composé de la troupe adulte et la troupe jeunesse, a pris la scène. J’ai pu assister au spectacle de la troupe jeunesse et je suis restée sans voix devant son talent.

Cette année, le thème du spectacle est la place des femmes canadiennes-françaises, une thématique qui n’avait jamais été abordée en quatre décennies de pavillon canadien-français. Leur place est évoquée sous la forme d’une comédie musicale animée par Yan Dallaire. Les danses sont à couper le souffle, les musiciens plus que surprenants, et les chanteurs saisissants. On sent la passion de la troupe jeunesse dans tout ce qu’elle fait, de la première note au dernier claquement de soulier, et la mise en scène rend parfaitement hommage à ses nombreux talents.

Mélange de tradition et de modernité, le pavillon canadien-français m’a conquise. Il faut dire que tous ses bénévoles passionnés et passionnants y ont bien contribué eux aussi!

Spectacles à 18 h 45, 20 h 15 et 21 h 45, tous les jours jusqu’au 17 août. 340, boulevard Provencher.