Bien que Voyage Manitoba recommande fortement à toutes les entreprises touristiques de respecter les protocoles de fonctionnement et les restrictions en matière de capacités autorisés par le gouvernement du Manitoba, nous ne pouvons pas garantir que les entreprises présentées ci-après respectent ces mesures.

Veuillez communiquer directement avec les entreprises pour connaître leurs heures d’ouverture et leurs politiques. Veuillez continuer de respecter les mesures de distanciation physique dans toute la province et vous conformer aux directives recommandées. #restezensécurité

Pour les cinq entreprises touristiques manitobaines suivantes, il est tout à fait naturel de se soucier des effets négatifs qu’elles peuvent avoir sur l’environnement. Voici comment elles ont mis en place diverses initiatives pour promouvoir la viabilité afin d’assurer leur durabilité et la pérennité de leur coin du Manitoba, pour le plaisir des générations futures.

La Fourche, Winnipeg

Conception écologique : La majeure partie des millions de personnes qui visitent La Fourche chaque année s’y rendent pour manger, déguster une bière artisanale, se divertir et profiter de la vue sur la rivière. Toutefois, les visiteurs ne savent peut-être pas que le plus ancien lieu de rassemblement de la province est ultraperfectionné sur le plan de la durabilité. La Fourche s’est donné un ambitieux Objectif Zéro en matière d’environnement (zéro déchet, zéro gaspillage d’eau, zéro émission de carbone). L’un des plus impressionnants exploits de cette destination concerne la modernisation du bâtiment du marché, vieux de près d’un siècle, pour y installer un système de géothermie pour le chauffage et la climatisation. 

Éco-innovation : Sachant que 80 % des déchets produits par les commerçants du marché et les restaurants de La Fourche sont compostables, on a installé un très performant système Biovator pour le compostage en silo dans le but de pouvoir réutiliser les déchets dans les jardins. En matière de recyclage, on a aussi pris les choses en main. Saviez-vous que la surfaceuse utilisée sur la réputée patinoire aménagée sur la rivière est alimentée par l’huile végétale usée provenant des restaurants?

Faire avancer la cause : La Fourche est tellement déterminée à faire de l’éducation publique qu’une visite pédestre écoresponsable a été créée pour les enfants d’âge scolaire. Les jeunes curieux peuvent ainsi visiter les lieux pour voir et toucher des solutions pour le développement urbain durable.  

Churchill Northern Studies Centre, Churchill 

Conception écologique : Le centre de recherche à but non lucratif Churchill Northern Studies Centre existe depuis 1976. On y fait des activités de recherche et d’éducation en région subarctique. En 2011, le centre a été réaménagé dans de nouveaux locaux, à 20 km à l’est de la municipalité. Cette remarquable structure de deux étages a été construite selon les normes de certification LEED Or. Les caractéristiques conceptuelles dignes de mention du CNSC incluent l’abondance de la lumière naturelle qui pénètre dans 90 % de l’espace intérieur, ainsi qu’un mur solaire qui réchauffe l’air diffusé dans le système de ventilation. 

Éco-innovation : En 2017, le CNSC a apporté un système Growcer à Churchill. Il s’agit d’un conteneur de 40 pieds équipé de matériel pour la culture hydroponique. Ce système permet de produire chaque semaine pour cette communauté du nord de 250 à 400 choux frisés, bettes à cardes, laitues et fines herbes. Le CNSC appelle affectueusement ce programme maraîcher Rocket Greens, un clin d’œil au site de la base de lancement de fusées de recherche abandonnée sur lequel le centre se trouve.

Faire avancer la cause : Le CNSC accueille plus de 100 chercheurs et scientifiques par année qui viennent y étudier des animaux de l’Arctique, comme les ours blancs, les bélugas et les loups, ainsi que des végétaux, des oiseaux et les aurores boréales. Les touristes qui s’intéressent à la science peuvent apprendre auprès de ces experts dans le cadre du programme offert toute l’année aux visiteurs par le CNSC.

Centre d’interprétation du marais Oak Hammock, Stonewall 

Conception écologique : Chaque année, le marais Oak Hammock sensibilise près de 100 000 visiteurs à l’importance des écosystèmes des milieux humides pour la lutte contre les inondations, la protection de la qualité de l’eau et la conservation des habitats sauvage. Ce superbe centre d’interprétation a été conçu pour se fondre dans le paysage de la région d’Entre-les-Lacs : la façade est recouverte de pierre calcaire extraite à Stonewall et le toit végétalisé est recouvert d’herbes et de plantes indigènes qui fournissent un habitat aux oiseaux nicheurs, en plus de contrôler la température du bâtiment.   

Éco-innovation : La conception durable est présente dans l’ensemble des 36 kilomètres carrés de la propriété. On trouve un système naturel de traitement des eaux usées à trois étangs, des promenades en bois surélevées pour réduire l’impact sur le marais et un réseau de sentiers aménagé sur un réseau de digues existant. 

Faire avancer la cause : Le marais Oak Hammock est si déterminé à offrir aux jeunes des apprentissages pratiques concernant cet écosystème unique qu’il a développé des programmes scolaires, comme la pêche aux bestioles, l’observation d’oiseaux et des jeux écologiques. Le programme « A Bird in the Hand », qui fait partie des expériences canadiennes distinctives, amène les visiteurs de tous les âges à prendre contact avec la nature par la baguage des oiseaux chanteurs. 

Winnipeg Folk Festival, Parc provincial de Birds Hill

Conception écologique : Cette très populaire célébration estivale de 4 jours mettant à l’honneur la musique, le camping, la danse et les prairies a remporté le prix Clearwater 2018 des International Folk Music Awards. Ce prix est remis à un festival qui fait preuve d’un engagement exceptionnel pour la production d’événements durables et la gérance environnementale. Le festival se déroule en respectant le principe voulant qu’il ne faut « pas laisser de trace ». Par conséquent, d’importantes initiatives sont mises en place concernant le recyclage, le compostage et la gestion des eaux usées.

Éco-innovation : En 2014, le Winnipeg Folk Festival a cessé de vendre des bouteilles de plastique sur place et a demandé aux festivaliers d’apporter des bouteilles d’eau à remplissages multiples. On a aussi fait la promotion des modes de transport alternatifs pour se rendre sur les lieux du festival, que ce soit le transport en commun à bord de l’autobus Folk Fest Express ou le transport actif, avec le programme Bike Ride to Site.

Faire avancer la cause : Le Festival a adopté la philosophie du bio, local et équitable (croyez-nous sur parole, si vous n’y allez pas pour la musique, allez-y pour la bouffe!). Les vendeurs de nourriture sont déterminés à offrir un menu avec des choix durables, sur le site du festival, sur le terrain de camping et dans « La Cuisine », qui nourrit les artistes et des milliers de bénévoles.

Falcon Trails Resort, Parc provincial du Whiteshell

Conception écologique : Le centre de villégiature Falcon Trails Resort de la famille Christie-Hamilton est réputé pour ses chalets en bois paradisiaques en bordure du lac. Les six chalets écologiques de luxe au bord du lac High valent particulièrement le détour. Ces chalets écologiques ont été construits avec des matériaux récupérés ou locaux, utilisent l’énergie solaire et sont équipés de toilettes à compost ultramodernes.

Éco-innovation : Chacun des chalets du lac High a sa propre personnalité, en raison des méthodes de construction alternatives, comme l’isolation en ballots de paille et les poutres de bois apparentes. Comme le lac High se trouve en région isolée, les vacanciers doivent marcher 2,5 km dans la forêt boréale pour se rendre à leur chalet. 

Faire avancer la cause : Les responsables du centre de villégiature Falcon Trails Resort, et du centre de ski Falcon Ridge Ski Slopes, croient tellement à la vie en forêt qu’en 2019, ils ont mis sur pied un club forestier pour les enfants afin de leur faire découvrir la vie en nature. Avec les activités offertes, les enfants apprennent à faire des feux, à construire une hutte de neige, à pêcher sous la glace, etc.